AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La forêt au pied de la montagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aiolos
Chevalier d'Or du Sagittaire
avatar

Nombre de messages : 244
Niv : 05
Date d'inscription : 12/06/2005

MessageSujet: La forêt au pied de la montagne   Mer 10 Aoû à 15:26

Quel plaisir de revoir la nature dans toute sa beauté et en particulier cette forêt familière en mon cœur. Tous ces magnifiques arbres typiques de la flore grecque me restauraient intérieurement. Je déambulais entre des hêtres fièrement dresser vous rappelant que vous n’êtes finalement peu de chose en comparaison, des châtaigniers encore ornée de leurs feuilles vertes. Lorsqu’elles deviendront rouquines, les enfants des villages alentour partirons dans la joie à la recherche de châtaignes et attendrons l’hiver avec impatience pour pouvoir se régaler de marrons chaud. Ma nostalgie resurgit à la vision d’un conifère à feuilles caduques… Je ne pu m’empêcher de sourire en repensant à cet instant passé avec Aiolia. Mon frère et moi nous nous entraînions souvent dans ce lieu verdoyant, l’entraînement que lui imposait n’était pas toujours des plus faciles mais il arriva rapidement à abattre son premier arbre à main nue. Le jour où il réussit enfin cet exploit, je me rappel de son élan d’allégresse, il bondissait dans tout les sens en criant "Regarde Aiolos ! Regarde ! J’ai réussi ! Ma force égale la tienne ! Le Grand Pope va me donner une armure !". Puis il perdit l’équilibre à force de sauter de partout et heurta un arbuste qui abritait secrètement un essaim d’abeilles… Quelle débandade nous fîmes pour éviter l’essaim furieux, au point de devoir plonger dans une rivière afin de lui échapper. Aiolia était si épanoui en cette époque, j’aurai voulu que père et mère le voient mais ils demeuraient déjà sous terre quand nous arrivâmes au Sanctuaire…

Mon esprit vagabondait dans le passé, perdu face à la voûte de feuilles dansantes au grès du vent au dessus de ma tête quand des bruits de pas se firent entendre, quelqu’un arrivait en courant dans ma direction. Par méfiance je me dissimula derrière un tronc, j’abaissa aussi mon cosmos. Un garde du Sanctuaire passa devant moi sans déceler ma présence, il galopait comme un dératé en regardant dans les directions possible, visiblement il cherchait quelque chose ou quelqu’un… Sortant de ma cachette, je stoppai sa course en l’interpellant :

-"Garde ! Arrêtez vous je vous pris !"

L’homme se retourna et parut content de me voir, ce qui me surprit dois-je avouer. Il s’approcha de ma personne en marchant lentement, le souffle lui manquait apparemment car il se tenait le flanc droit.

-"Seigneur Aiolos… vous tombez bien, c’est vous que je cherchais…"

-"Calmez vous mon ami, reprenez donc votre souffle avant de continuer."

-"Merci seigneur Aiolos… mais il y a un Guerrier Divin aux portes du Sanctuaire désireux de vous rencontrez."

-"Hein ? Un Guerrier Divin souhaitant me rencontrer… Garde, connaissez vous plus de détails sur sa venue ?"

-"Oui mon Seigneur, il m’a dit qu’il était envoyé par la princesse Hilda de Polaris en personne !"

-"Et bien… en voila une surprise. Est-ce tout ?"

-"Oui Seigneur Aiolos ! Permettez moi, que dois je faire à présent ?"

-"C’est ennuyeux… Le Chevalier du Scorpion m’attend dans ses montagnes et des combats y font rage, donc je ne peux me désister..."

-"Mon Seigneur ?"

-"Désolé, je réfléchissais à haute voix… Dites lui de venir me rejoindre ici même s’il ne souhaite pas patienter, de plus cette splendide forêt sera propice à notre rencontre."

-"Bien compris Seigneur Aiolos ! J’y vais de ce pas !"

-"Une dernière chose, oubliez les "Seigneur Aiolos" et toutes politesses hiérarchique, vous êtes un homme aussi dévoué que moi, donc mon égale sur cette terre…"

Le garde me regarda avec admiration un laps de temps, puis il repartit en direction du Sanctuaire avertir le Guerrier Divin.

_________________
Pour protéger ceux qu'on aime, on peut devenir infiniment puissant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfrie
Invité



MessageSujet: Re: La forêt au pied de la montagne   Mer 10 Aoû à 16:22

Siegfried suivit le garde pendant quelques minutes, ayant tout le loisir d'admirer la vegetation omniprésente. Le garde le conduisit à l'interieur de la foret, à son grand émerveillement : pour le Guerrier Divin, un tel florilège de couleurs et d'harmonie dans la nature était une bénédiction. Il regrettait que ses concitoyens ne puissent meme approcher de ses visions qu'ils n'auraient pu que rever. Une nature clémente et douce, offrant à l'homme tout ce dont il avait besoin...
Dans l'esprit de Siegfried il ne pouvait en etre autrement du Valhalla qui l'acceuillerait à sa mort prochaine. Il ne put ignorer l'amertume de constater que les autres peuplades bénéficiaient d'un tel présent des dieux. Mais il n'en eut pas honte pour autant, bien au contraire, il se présentait comme l'envoyé d'un peuple fier et fort.

Il progressèrent quelques temps encore, jusqu'à ce que l'envoyé d'Asgard aperçoive une silhouette... angélique. Il écarquilla les yeux. Un homme d'une grande beautée, à l'intense chevelure blonde et aux yeux d'azur, portant une armure ailée resplendissante. Le protegé de l'etoile de Dubhe comprit immédiatement à sa vue que cet homme jouissait d'un esprit et d'une force quasi-divine. Un doux cosmos l'entourait, si présent, en accord avec la nature environante. Dès lors qu'il fit face au Chevalier, il s'inclina.

Vous ne pouvez etre que le Chevalier d'Or du Sagittaire, et d'emblée je crois les rumeurs qui vous consacre le meilleur. Je représente Asgard et ses Guerriers Divins que je commande, au nom de notre Grande Pretresse Hilda de Polaris, et du tout puissant Odin. Je me nomme Siegfried.


A ces mots il dévoila toute l'étendue de son cosmos au Chevalier d'Athéna, comme en réponse à son acceuil silencieux.
Le garde regardait les deux hommes, sidéré, il se sentit de trop

Sans meme le connaitre, Siegfried vouait à Aiolos un intense respect, et sut qu'il servait sa Princesse au bon endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Milo
Chevalier d'Or du Scorpion
avatar

Nombre de messages : 252
Niv : 04
Date d'inscription : 06/07/2005

MessageSujet: Re: La forêt au pied de la montagne   Jeu 11 Aoû à 20:47

Milo avait quitté le lieu du combat avec Seiya sur l'épaule.
Le pauvre Chevalier de Bronze avait reçu de nombreux coups qu'il avait mi presque inconscient.

Je vais te ramener au sanctuaire chevalier, nous te connaissons tous, Pégase se releve toujours pour protéger sa déesse.

Milo le rassuré.
Il avança à travers une nature luxuriante et d'une beauté qui apaisait le Chevalier du Scorpion.

Heureusement, que Aiolos possede une telle sagesse qui permet de devancer tout les problémes, si il ne m'avait pas envoyé ici, Seiya serait en difficulté pour revenir de ses propres moyens.


Milo sortit de ses pensées, et s'arreta net, il apperçut à plusieurs métres un chevalier possedant deux magnifiques ailes dorés, c'était Aiolos et il était là et lui tournait le dos, pour parler à un autre homme que Milo reconnut toute suite pour l'avoir rencontré à Asgard, Siegfried de Duhbe.

Les deux hommes se faisaient face et était en pleine discussion.


Dernière édition par le Ven 12 Aoû à 2:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiolos
Chevalier d'Or du Sagittaire
avatar

Nombre de messages : 244
Niv : 05
Date d'inscription : 12/06/2005

MessageSujet: Re: La forêt au pied de la montagne   Ven 12 Aoû à 0:08

Le Guerrier Divin se tenant devant moi n’était pas n’importe qui…
Dans ma jeunesse, le Grand Pope m’accorda l’accès à sa bibliothèque privée et je me souviens avoir dévoré les écrits relatant des Guerriers Divins ainsi que les mythes du lointain Royaume d’Asgard. Par mis toutes ces légendes, un nom revenait assez souvent ; Siegfried de Dubhe, le preux chevalier tueur de dragon. D’après les précieux livres du Grand Pope, ce chevalier aurait occis le terrible dragon Fafnir, puis il se baigna du sang draconique, ce qui lui offrit un corps invulnérable, immortel… Si j’en crois mes yeux, l’armure que porte ce Chevalier du froid est le symbole de sa victoire face à Fafnir… Le destin m’a permis de rencontrer un tel homme et je l’en remercie sincèrement…

-"Ne vous inclinez pas fier Guerrier, se serai plutôt à moi de le faire… car c’est un honneur de rencontrer un homme de légende tel que vous. Mais dites moi, votre voyage à due être épuisant, je vous pris accepter ceci."

Je me saisissais d’une pomme juteuse et mûre à souhait suspendu à la branche d’un pommier situé à quelques pas, puis je l’offrais au Guerrier Divin qui l’accepta avec plaisir.

-"Mangez donc voyageur, cependant je regrette de pouvoir vous offrir dans l’immédiat cette simple collation mais les fruits poussant ici sont délicieux et revigorant…
Maintenant je souhaiterai connaître la raison de votre visite, du moins la raison de votre intérêt envers moi. Parce que ma curiosité est à son comble et il me tarde d’en savoir plus…"

_________________
Pour protéger ceux qu'on aime, on peut devenir infiniment puissant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfrie
Invité



MessageSujet: Re: La forêt au pied de la montagne   Ven 12 Aoû à 0:55

Siegfried se releva, agréablement surpris de l'acceuil qui lui était fait. Il croqua la pomme tenue par Aiolos, elle était merveilleusement juteuse et goutue. Cet etre-là avait aussi gouté le doux soleil.

Votre acceuil est digne de votre cosmos, épatant de simplicité et de douceur. A vous qui offrez le fruit de vos forets aux inconnus, je dirai toute la vérité. Si je suis effectivement l'héritier spirituel du grand personnage de la mythologie, je ne saurai me comparer à lui moi meme. Bien qu'ayant accomplit des exploits extraordinaires, les textes anciens le décrivent comme un personnage sauvage, et brutal. Le terme "héros" n'a d'ailleurs jamais été employé pour lui... Toutefois je ne peux vous en vouloir, cela tient pour nous de l'histoire alors que vous évoquiez un mythe, et il est fort heureux que les mythes de nos terres les dépassent.

Un grand sourire dessinait son visage, la reconnaissance était toujours flatteuse, alors quand elle venait d'un etre hors du commun...

Mais je m'égare, plus que courtoise, ma visite a également un dessein politique. Il est içi question de vous informer des prises de position d'Asgard à l'aube de la grande résurrection.


Les deux Chevaliers se sentaient à l'aise ensembles, et entamèrent sans meme s'en rendre compte une petite marche dans le bois.

La princesse Hilda et moi meme vous faisons savoir que plus que jamais nous soutenons le Sanctuaire, et que nous nous battrons à vos cotés sans hésiter. Toutefois, concernant le conflit qui vous oppose à Hadès et à ses spectres, il nous est profitable de rester neutres, car seul un autre Guerrier Divin à ce jour ressuscité sur nos terres, et nous n'avons pas la force de mener un guerre ouverte à un tel ennemi. Qui plus est nous considérons que les différents qui vous opposent ne nous concernent pas.

Le Chevalier d'Or écoutait et semblait préter toute son attention au Guerrier Divin. Après tout l'avenir des alliances entre les factions se jouaient probablement aujourd'hui

Concernant Poséidon... je vous prie de tout mon coeur de ne point écouter ses perfides paroles, ce qu'il a tenté de commetre par le passé est intolérable, et sitot qu'il le pourra, Asgard lui fera payer... au centuple


Le visage du Guerrier Nordique se crispa, la douleur était encore vivace, et amère. Le Chevalier du Sagittaire lui adressa un sourire plein de compassion, oui nous avions tous beaucoup souffert, mais l'heure n'était pas au chagrin.

Ainsi les aspirations d'Asgard, sachez bien qu'à vous seuls nous souhaitons apporter assistance, nous avons désormais une dette de vie envers vous. Je ne vous cacherai pas non plus que nous ne pouvons nous permettre d'avoir trop d'ennemis, car peu de mes fidèles compagnons ont retrouvé le chemin de nos blanches contrées...

A la simple évocation de son pays, Siegfried éprouva la douleur de ne point l'occuper, son corps, son coeur et son ame étaient définitivement là-bas, malgrès le paradis terrestre qui l'entourait.

Fermant ses yeux quelques instants, il els rouvrit sur un homme absorbé lui aussi par ses pensées.

Afin que ma démarche se justifie pleinement, la Grande Pretresse d'Odin désire vous recevoir elle-meme en notre Royaume, ainsi notre rapprochement n'en sera que plus justifié...
... si toutefois vous en éprouvez le désir.


Siegfried sembla voir un Aiolos soucieux, il attendit sa réponse, le silence sembla envahir la foret pourtant débordante de vie...
Revenir en haut Aller en bas
Milo
Chevalier d'Or du Scorpion
avatar

Nombre de messages : 252
Niv : 04
Date d'inscription : 06/07/2005

MessageSujet: Re: La forêt au pied de la montagne   Ven 12 Aoû à 14:48

Les deux chevaliers étaient en grande conversation, Siegfried comme Aiolos attachait beaucoup d'importance à ce que disait l'autre.
Le sujet traité était une chose importante.

Une alliance est peut-être en train de naître, preuve qu'une prochaine guerre est inévitable.

Sur ces pensée, il decida de continuer à se diriger vers Aiolos et Siegfried, avec Seiya.

!!!!!!!!!!!!

Milo s'arreta de nouveau, cette fois avec une inquiétude sur son visage, Seiya fut surpris par cette nouvelle intéruption, il regarda Milo, qui avait le visage sévére et inquiet.
Le Chevalier du Scorpion se retourna vers une direction, qui était la cause même de son inquiétude.
Seiya ne comprenait pas, qu'arrive t'il au Chevalier du Scorpion?

Cet homme, non ce n'est pas possible.....lui aussi est revenu à la vie.

La pensée de Milo lui fit serré le poing, ce qui commença réellement à inquiéter à son tour Seiya.
Sans regarder Seiya et en continuant de fixé cette horizon qui était à l'opposé du sanctuaire, Milo décida à parler.

"Seiya, je ne vais pas pouvoir te raccompagner au sanctuaire, Aiolos est là devant nous, demande lui de l'aide si tes forces ne peuvent t'emmener, je suis désolé de t'abandonner Chevalier, mais une chose importante m'attend, mon destin m'a donné rendez vous et le devoir du Scorpion envers une autre déesse qu'Athéna doit être denouveau accompli, cela est inévitable, je pars pour le bien d'Athéna avant tout sache le, je ne dois pas lui amené la vengeance qu'on me porte, je dois regler ce probléme pour servir Athéna".

Seiya, les yeux écarquillé, ne comprenait pas les paroles mystérieuse de Milo, mais il lui faisait confiance et savait que le Chevalier du Scorpion était un des plus grand défenseur d'Athéna, et qu'il partait pour la protéger avant tout

Milo deposa Seiya qui s'accouda contre un arbre. Il regarda le Chevalier de Bronze et lui souria.

"Pendant mon absence, je te confis la protection du sanctuaire et de notre déesse, protége la comme tu sais le faire, je te fais confiance, dis aux autres Chevaliers de ne pas s'inquieter pour moi, ni partir me chercher, je reviendrais je vous le promet"

Sur ces mots, Milo se retourna est parti dans la direction qu'il regardait depuis si longtemp, à une vitesse tel que le cosmos doré du Chevalier du Scorpion disparut aux yeux de Seiya en quelques secondes, mais pour combien de temps maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiolos
Chevalier d'Or du Sagittaire
avatar

Nombre de messages : 244
Niv : 05
Date d'inscription : 12/06/2005

MessageSujet: Re: La forêt au pied de la montagne   Dim 14 Aoû à 3:31

Toute mon attention se portait sur les paroles de Siegfried lorsque je ressenti une présence dernière nous. D’un léger signe de la main je signalai au Guerrier Divin de s’interrompre, comme je m’y attendais, il compris immédiatement qu’un événement venait nous déranger. Délicatement, je me retournai et vu le chevalier de bronze de Pégase, très affaibli, titubant à travers un lit de coquelicot pour essayer de me rejoindre…

-"Nom de Zeus… Seiya, dans quel état es tu… Ta victoire contre le chien d’Hadès t’a coûté bien des efforts…"

Alors que Seiya allait s’écrouler sur le sol, en un éclair je le rattrapai et passai son bras autour de mon cou, par peur qu’il ne tombe je le soutenais par la taille. Ses yeux demeuraient clos, son souffle irrégulier trahissait son épuisement, le chevalier de bronze était au bord de l’inconscience. Néanmoins, sa détermination légendaire le poussait à avancer, maladroitement certes…
Siegfried parut surpris de voir Seiya, sans doute qu’il ne s’attendait pas à revoir un de ses anciens adversaires dans de telles circonstances. Il n’émit aucune émotion ni réaction, du moins visible. En parfait spectateur il se contenta d’observer cette scène inattendue pendant j’essayais d’empêcher Seiya de s’évanouir en lui parlant :

-"Brave Chevalier que tu es, encore une fois ton cosmos a brûlé jusqu’à son paroxysme et terrassé le mal. Seiya… ce prénom t’était destiné avec soin, tel une flèche tu nous guides vers le chemin de la victoire, vers le but à atteindre. J’ignore si tu peux m’entendre mais je te remercie de tout mon cœur d’avoir protégé et sauvé notre Déesse à tant de reprises…"

Sachant que le Royaume d’Asgard m’attendait avec hâte, je ne pouvais m’occuper de Seiya. Ainsi je le confia au garde nous suivant discrètement depuis un petit moment.

-"Garde, prend bien soin de lui, comme s’il s’agissait de ta propre vie ou celle de ton enfant… ramènes le au Sanctuaire et préviens Kiki que l’armure de Bronze de Pégase à besoin d’être réparée, je t’en gratifie d’avance."

-"Nul nécessité de me gratifie mon seig…heu… Maître Aiolos. Je jure, moi, Kristophoros, veiller sur ce chevalier au péril de ma vie !"

Le garde nommé Kristophoros s’en alla en compagnie de Seiya, passant par le sentier le moins accidenté, le moins sauvage…
A présent je fis face à Siegfried et lui tendit la main.

-"Cette affaire est réglée, nous pouvons partir vers votre lointaine contrée. En toute honnêteté, je préférai continuer notre discussion sur vos terres car plusieurs Spectres sont déjà venus au Sanctuaire pour chercher querelle et ont la fameuse habitude d’entraver mes actes ou de gêner mes retrouvailles. Je place espoir en votre compréhension, vaillant Siegfried de Dubhe. Si ma demande vous convient, prenait ma main et envolons nous en Asgard."

_________________
Pour protéger ceux qu'on aime, on peut devenir infiniment puissant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfrie
Invité



MessageSujet: Re: La forêt au pied de la montagne   Dim 14 Aoû à 11:53

Alors que le Chevalier du Sagittaire lui tendait amicalement la main, il trouva le Guerrier Divin d'Alpha occupé à... ceuillir des fleurs !

Veuillez m'excuser, j'en ai terminé.

Il accrocha le bouquet improvisé à la ceinture de son armure et agrippa la main d'Aiolos.

Soit, la Princesse est impatiente de vous rencontrer, et le Royaume d'Asgard sera honoré d'acceuillir un hote tel que vous. Direction le Nord !

Ainsi, le temps d'un battement d'ailes, le cosmos d'Aiolos envellopa l'espace environant et ses magnifiques ailes se déployèrent. Siegfried fut ébloui par la grace de l'armure et de l'homme à qui elle allait si bien. Tout deux s'élevèrent avec aisance dans le bleu celeste, et l'etre ailé prit la direction du grand nord, filant tel une flèche d'or, accompagnée d'un dragon noir...

Les longs cheveux de Siegfried volaient aux quatres vents, mais la sensation de liberté qu'il ressentait était indescriptible, voire meme inatendu, à l'image de la confiance sans faille qu'il accordait déja à un parfait étranger pourtant...

Cet attachement naturel allait-il etre une erreur dans les évenements qui viendront ? Le protégé de l'etoile de Dubhe ne put remuer sa conscience bien longtemps, déja ils arrivaient en direction des plaines gelées d'Asgard...
Revenir en haut Aller en bas
Dohko
Invité



MessageSujet: Re: La forêt au pied de la montagne   Lun 15 Aoû à 18:39

Dohko arriva en Grece , pas assez rapidement a son gout , ses blessures le faisait souffir et le ralentissait considerablement

Normalement il ne m'aurait fallut que quelques minutes pour arriver ici...qu'il est triste de vieillir pensa t'il ironiquement

il regarda l'horizon et aperçu le Sanctuaire a quelques kilometres , le bout du chemin... un sourire de soulagement apparut sur son visage

" Enfin..."

il ressentit subitement un malaise profond , Un sombre Cosmos provenant de l'entrée de ce lieu Saint

" Athena !! "

Son sang ne fit qu'un tour , pas le temps de reflechir , les Spectres ne sont jamais la pour la paix , il savait combien Hades detestait sa Deesse , il partit subitement en direction du Sanctuaire...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La forêt au pied de la montagne   

Revenir en haut Aller en bas
 
La forêt au pied de la montagne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Gobelins des forêts] Les "Bones Basha"
» [Japon] A la recherche de l'herbe au pied de la montagne.
» Dáin II Pied-d'Acier, roi sous la montagne.
» Dáin II Pied d'Acier, Roi sous la Montagne !
» Foire de la montagne : mettre en valeur les potentialités

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les territoires secondaires (zone de combat) :: Carte du Monde :: Zone montagneuse du Sanctuaire Sacré-
Sauter vers: