AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Final. 1er tournoi: Siegfried VS Aiolos =====> Aiolos

Aller en bas 
AuteurMessage
Poseidon
Invité



MessageSujet: Final. 1er tournoi: Siegfried VS Aiolos =====> Aiolos   Dim 21 Aoû à 22:44

Stade du tournoi: Final
Combat: Siegfried VS Aiolos
Lieu: Prés d'un temple Boudhiste
Point de départ: Aiolos commence le duel
Hp et Cs initiaux: 200
Techniques utilisables: Toutes les techniques

N'oubliez pas de poster la liste des techniques demandées, bonne chance à vous deux !
Revenir en haut Aller en bas
Siegfrie
Invité



MessageSujet: Re: Final. 1er tournoi: Siegfried VS Aiolos =====> Aiolos   Dim 21 Aoû à 23:00

TS Siegfried Legacy : Annule les attaques subies au tour précédent, effets et dommages

Attaque Lv2 : Brunhilde Caress

Attaque Lv3 : Dragon Bravest Blizzard

Attaque Lv4 : Fafnir Fang

Attaque Lv5 : Dragon Bravest Blizzard

Attaque Speciale Lv3 : Odin Sword (imparable)

Attaque Speciale Lv4 : Fafnir Last Fly = Utilisable lorsque les Hp descendent sous les 20% du total, l'adversaire de Siegfried se retrouve réduit au meme nombre de Hp et de Cs que Siegfried


Dernière édition par le Lun 22 Aoû à 13:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aiolos
Chevalier d'Or du Sagittaire
avatar

Nombre de messages : 244
Niv : 05
Date d'inscription : 12/06/2005

MessageSujet: Re: Final. 1er tournoi: Siegfried VS Aiolos =====> Aiolos   Lun 22 Aoû à 4:13

- Cosmos Flaring -----> TS
Permet de regagner 1Hp pour 1Cs dépensé ou de regagner 1Cs pour 1Hp dépensé. L’effet est sans limite mais il ne peut dépasser le nombre de Hp et Cs initial.

- Soul Purification ----> Attaque Niv2

- Atomic Thunderbolt ----> Attaque Niv3

- Infinity Break ----> Attaque Niv4

- Stairway to Heaven----> Attaque Niv5

- Sagittarius Fantasy ----> AS Niv3
L’adversaire subit une blessure critique qui lui inflige -1Hp et -1Cs par tour même si l’attaque est bloquée.

- Golden Saint Arrow ----> AS Niv5 imparable

_________________
Pour protéger ceux qu'on aime, on peut devenir infiniment puissant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiolos
Chevalier d'Or du Sagittaire
avatar

Nombre de messages : 244
Niv : 05
Date d'inscription : 12/06/2005

MessageSujet: Re: Final. 1er tournoi: Siegfried VS Aiolos =====> Aiolos   Mer 24 Aoû à 7:05

L’inde, je n’étais jamais venu en Inde de toute mon existence, maintenant ce n’est plus le cas. De très loin je l’aperçu, le temple bouddhiste dans lequel le rendez-vous avait était fixé. "Lorsque le soleil sera à son zénith" tel furent ses paroles, les paroles du Guerrier Divin souhaitant se mesurer à moi. Sa demande me parut étonnante au premier abord… mais finalement c’était un vieux rêve qui prenait vie ; me mesurer au plus puissant des serviteur d’Odin, Siegfried de Dubhe, l’homme invulnérable et aux pouvoirs effleurant l’impossible.

Le vaste temple, si grand vu de l’extérieur ne l’était pas tant que ça une fois en son centre. Cet endroit exhalait de forts effluves de jasmin, ses senteurs suaves me firent penser à l’être le plus proche de dieu, mon compagnon d’arme Shaka le Chevalier d’Or de la Vierge. Oui, le sixième temple du Sanctuaire possédait un arôme identique, vous enivrant tout en vous délassant…
Murs, sols, plafonds, chaque surface demeurait d’un blanc immaculé, fraîchement lavé et débarrassé de la moindre particule de poussière, ce lieu était plus qu’entretenu, il était vénéré… La preuve se dressait sous mes yeux, ce colossal bouddha recouvert d’or. On dit qu’en Inde les gens travaillent sans relâche afin d’amasser de l’argent, pour ensuite s’offrir des fines feuilles d’or et les coller sur les représentations de leur maître penseur, ça parait incroyable vu la taille de celle-ci… Combien de personnes étaient venus enrichir cette statue ? des milliers apparemment…

C’est alors que je contemplais l’immense relique qu’il était arrivé dans mon dos, silencieux comme un serpent, néanmoins la forte émanation de son cosmos démontrait qu’il ne souhaitait pas se dissimuler. Délicatement je lui fis face, le Guerrier Divin semblait décontracté, une main sur l’une de ses hanches et son casque dans l’autre, le regard serein inspirant un profond respect… Après l’avoir scruté dans les moindres détails, je me décidai à engager la conversation.

-"Bonjour Siegfried, c’est un plaisir de te revoir en si grande forme."

Sans un mot, le protégé d’Alpha me salua à son tour d’un signe de la tête accompagné d’un charmant sourire.

-"Peut être pourrions aller plus loin ? Car je n’ai aucun désire à détériorer ce lieu saint et l’un de mes amis ne me le pardonnerai certainement jamais si cela arrivait."

-"Je partage ton sentiment Aiolos, cet endroit vénéré ne mérite pas de souffrir à cause de notre duel. Allons nous en vers ces pâturages que tu peux apercevoir derrière moi."

Bien, je te suis mon ami…

Nous marchâmes environ vingt minutes pour atteindre l’emplacement qui fit office de champ de bataille, durant le trajet nous nous échangeâmes quelques mots de courtoisie, tel que des questions concernant notre bien-être respectif ou encore des nouvelles du Royaume d’Asgard et du Sanctuaire Sacré.

-"… et c’est ainsi que j’ai du repêcher le fameux garde, complément ivre, tombé dans la rivière. Je t’assure qu’il a eu de mes nouvelles le lendemain matin !"

-"Les Chevaliers d’Or sont réputés pour leur rôle de sauveur mais pas de maître nageur à ma connaissance !*Rire*. Mon anecdote d’un garde qui c’est perdu en forêt en allant se soulager te plairait sans doutes mais je crains que l’on ne soit arrivé à destination."

-"Je le crains aussi…"

A la vue du pâturage présent sous yeux, mon cœur se mit à battre à tout allure. Je n’avais nullement peur, c’était plus de l’excitation due à l’idée de combattre une légende vivante. Cependant une question me hantait, serai-je à la hauteur ? Lui ferai-je honneur ? En tout cas mon cosmos brûlera à son paroxysme, c’était une certitude.
Siegfried posa une main sur mon épaule avant d’effectuer un prodigieux saut, le propulsant assez loin de moi. L’homme à l’allure d’un dragon se releva adroitement, puis se tourna dans ma direction, son regard avait changé, il s’était durci.

-"Allez Chevalier d’Or du Sagittaire, répond à mes attentes. Montre moi si la rumeur relatant ton infini puissance est fondée."

Sans hésitation je lui répondis :

-"Comme il te plaira Guerrier Divin de Dubhe, ce combat n’est point destiné à satisfaire mon orgueil, mais destiné à franchir mes limites, à dépasser mes capacités !"
D’un hochement de tête, Siegfried me fit comprendre qu’il était ici pour les mêmes raisons. Sa pose décontracté changea soudainement afin d’aborder une posture défensive, significative à mes yeux du début de notre affrontement.

En quelques secondes j’étais déjà sur lui, portant des milliers coups à la vitesse de la lumière. Le Guerrier Divin les parait avec simplicité, néanmoins ma rapidité d’exécution ne pouvait être égalé que par l’un de mes semblables vêtus d’Or, là demeurait mon principal atout. D’ailleurs il ne trouvait pas les laps de temps suffisant pour placer une attaque, mon premier coup serait donc facile à nicher, modifier brusquement la cadence de l’échange, voila ce qu’il me fallait faire. A l’instant où j’allais lui asséner un crochet du droit, je stoppai net mon élan, Siegfried positionna sa main à l’endroit tout désigné de l’impact cependant rien ne frappa sa main. Troublé, il chercha son erreur mais il était dés lors trop tard, mon genou vint s’encastrer au centre de sa ceinture abdominale, heurtant violement l’épigastre (Niv1). Le protégé d’Alpha acculé laissa deux traînés sur le sol herbeux creusé par ses pieds, il réussit à arrêter son glissement sans peine au bout de quelques mètres. Son visage tentait de masquer les maux encourut par mon coup de genou, néanmoins je connaissais que trop bien la conséquence d’un tel coup dans l’épigastre, de vives douleurs empoignant l’ensemble du système digestif et vous coupant le souffle subitement, pendant une courte durée certes… Il me fallait enchaîner immédiatement avant que l’effet de ma frappe ne s’estompe, mon cosmos répondit à mon appel, s’intensifiant jusqu’à me faire ressentir sa douce chaleur. Voyons de quel bois est fait ce Guerrier Divin !

ATOMIC THUNDERBOLT !!!!

De mon poing ardent parti droit sur Siegfried un considérable trait lumineux empli de millions de coups, à l’apparence de boules dorées recouverte d’une multitude d’éclairs. Mon adversaire essuyait avec bravoure mon assaut, caché derrière ses bras qui avait pour usage te protéger son visage et le haut de son torse. La plupart de mes météores ricochaient sur la surface de son armure ainsi que bloqués par sa garde parfaite. Il était temps d’amplifier mon attaque ! Les météores étincelant gagnèrent en férocité et vélocité, à présent ils ne ricochaient plus, ils percutaient l’armure de Siegfried de toute part, le faisant fléchir petit à petit jusqu’à être repousser en arrière, emporté par le déluge cosmique (Niv3)… Lorsque la colonne lumineuse cessa, mon ami se tenait face pour terre, apparemment il fut débordé par la fureur de l’Atomic Thunderbolt.
Je n’émis aucun étonnement de le voir entrain de se relever aussi rapidement. Après constatation il ne portait point d’égratignures, pas même une goutte de sueur sur son front… cette vision m’évoqua des grandes craintes concernant la légende qui entoure Siegfried et me poussa instinctivement à me préparer à recevoir une puissante riposte (G). Dans l’attente de sa riposte je me posai cette question ; et si son corps demeurait réellement invincible ? Toutefois cela serait surprenant car rien n’est invincible, les décès de certains Dieu en sont la preuve...

200Hp
170Hp

_________________
Pour protéger ceux qu'on aime, on peut devenir infiniment puissant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfrie
Invité



MessageSujet: Re: Final. 1er tournoi: Siegfried VS Aiolos =====> Aiolos   Mer 24 Aoû à 13:04

Siegfried se releva, chassant la poussière qui s'était déposée sur son armure. Ses yeux se perdirent dans le bleu doux du ciel de l'Inde. Les effluves naturelles revigorait ses sens et offraient un cadre idéal à une bonne récupération. L'attaque d'Aiolos n'avait pas endommagé son corps, mais déja son estomac se nouait, comme à l'aube d'une grande bataille, à ceci près que l'excitation remplaçait l'anxietée. Ce combat serait long, et ardu, mais il pousserait certainement les deux adversaires dans leur derniers retranchements, là l'homme se retrouve, là ou il apprend pourquoi il se bat.

Ton sens du combat est aiguisé, Chevalier ! De nombreux adversaires ont déja du se dresser face à toi, et au vu de ta puissance je peux sans mal affirmer que beaucoup ont du mordre la poussière sans meme t'effleurer. Ta ruse était effectivement avisée, aussi, je vais commencer ce combat sans tarder, en te révélant l'étendue de ma puissance !

Lors le Guerrier Divin leva son bras droit en l'air, et intensifia subitement son cosmos. Son avant bras ne tarda pas à rayonner, et soudainement le vent se leva. De forts courants d'air s'agitèrent autour de Siegfried, puis autour de son bras. Soudain le vent stoppa, comme figé. Le Guerrier Blond arma son bras, et les vents reprirent, plus intenses encore, filant droit vers le Chevalier d'Athéna.

Fafnir Fang !

Une violente decharge déferla sur Aiolos qui ne put se dérober au souffle divin. La tete cachée dans ses bras, il tint bon alors que le cosmos brut du cyclone invoqué par Siegfried mordait toute les extremités de son corps (lv4). Le courant divin hurlait dans les cieux, et toute cette agitation convergeait à l'endroit ou, tant bien que mal, le Chevalier angélique tenait sa position.

La ruse est importante, mais la puissance est sans failles !

Et, glissant tel une créature aerienne, il s'émergea dans le courant pour apparaitre face à Aiolos, décochant une droite magistrale sur la garde du Chevalier (lv1). A cet instant précis les vents cessèrent, et l'écart de pression projetta Aiolos dans la douce herbe fraiche. Siegfried ne relacha pas son attention, s'attendant à une contre-attaque plus vive encore... (G)

Hp 180 Cs 160
Revenir en haut Aller en bas
Aiolos
Chevalier d'Or du Sagittaire
avatar

Nombre de messages : 244
Niv : 05
Date d'inscription : 12/06/2005

MessageSujet: Re: Final. 1er tournoi: Siegfried VS Aiolos =====> Aiolos   Jeu 25 Aoû à 5:50

Belle stratégie... tout ça avec rapidité, puissance et précision. La réputation de Siegfried n’était plus à démontrer...
C’était les pensées qui parcouraient mon esprit tandis que je gisais face contre terre, mon visage endolori, caressé par les pointes chatouilleuses de brins d’herbes. Il me fallait maintenant trouver un réel point faible au Guerrier Divin, sans quoi il m’aura à l’usure et c’est une situation qu’il ne faut atteindre, sauf si c’est moi qui commence à l’user en premier... Je comptais garder cette attaque pour plus tard mais je crains ne pas être en mesure de faire la fine bouche devant un tel adversaire.
Afin de conserver le rythme du combat, je me remis promptement sur pied et pris la parole à l’attention de mon ami posté sur ses gardes.

-"Je te retourne le compliment Siegfried, ton sens du combat est aiguisé et particulièrement imprévisible.
Ressens-tu toi aussi cette excitation ? Dans mon cas, mon sang bouillonne, mon adrénaline cours à travers mes veines et mes organes... te combattre me procure une telle stimulation !"


Ressentant un grand élan de confiance, je me précipitai sur Siegfried sans chercher à comprendre, au moins en apparence... A seulement un mètre de lui, j’arrêtai net ma course pour fendre l’air nous entourant de mon poing afin de créer un épais voile poussiéreux constellé d’herbes virevoltante. Réflexe que tout bon Chevalier possède, le Guerrier Divin bondit bien au delà du sol, bien au-dessus de ma ruse, néanmoins il venait de commettre la faute que je prévoyais. Toujours en garde, le protégé d’Alpha n’avait plus d’appuie et il demeurait vulnérable en trois angles, c’est dans son dos que j’apparu pour y planter mon index chargé de cosmos. L’emplacement de son unique point faible, l’empreinte de la mythique feuille morte, voila ce qu’était ma cible depuis le début. Le flux de cosmos destiné à nourrir la puissance du Sagittarius Fantasy (AS niv3) coulait dans le corps convulsé de Siegfried, j’ignorais complètement le résultat final de mon attaque, d’habitude je vise le noyau atomique de mes adversaires, mais là... Que va-t-il lui arriver ? Sa cuirasse naturelle va-t-elle tomber ? Du moins je l’espérais sincèrement.
Il ne bougeait point, suspendu dans les airs par la simple pression de mon index Siegfried n’émettais aucun mouvement. Même si je respect énormément ce Guerrier Divin, je ne peux perdre une occasion pareil ! De toute mes forces il reçu de mon coup de pied dans les reins (Niv1), le faisant partir s’écraser sur l’étendu verte du pâturage en dessinant une longue tranché derrière son passage...

Il se relèvera, j’en étais persuadé ! A présent il savait aussi que le temps lui fut compté, car si je connaissais son unique point faible, lui il connaissait sans doutes les propriétés de mon attaque mortelle. La chose à faire en attendant son dangereux retour était de rester sur ses gardes (G), parer à l’accueillir...


175Hp
140Cs

_________________
Pour protéger ceux qu'on aime, on peut devenir infiniment puissant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfrie
Invité



MessageSujet: Re: Final. 1er tournoi: Siegfried VS Aiolos =====> Aiolos   Sam 27 Aoû à 2:47

(TS utilisée)

Lentement, Siegfried, Guerrier Divin d'Asgard, se leva. Son casque était tombé suite au coup de pied de son adversaire, et ses mèches blondes retombaient chaotiquement sur ses joues blanches. Son regard sans fin se porta sur le Chevalier d'Or, cet homme qu'il respectait infiniment, car il serait encore plus fort grace à lui. Les deux hommes se toisèrent, pendant de longues secondes.

L'on dit, Chevalier, qu'à ceux de ton rang rien au monde n'est impossible, et que lorsque sa determination ne souffre aucun obstacle, l'homme peut accomplir... ce mot est rare dans ma langue... un miracle.

Aiolos en était bouche bée, Siegfried ne portait aucune trace des coups qu'il venait de recevoir, et l'energie du Sagittarius Fantasy semblait s'etre dissipée.

Alors que nous avions tous ressuscité, et qu'un étranger me demanda mon nom, je me posai la question : notre héritage est il inévitable ? Aujourd'hui je sais qu'il n'en est rien, et cela grace à toi. Je te remercie. Sache que tu fais face à un tout autre homme que celui narré par les legendes, un homme qui n'a plus de point faible.

Il sortit de sa reverie et reprit sa posture de combat.

Aussi, je suis plus que déterminé à remporter ce combat. Si tu me le permet bien sur...

Un sourire complice scella le lien qui relierait à jamais les deux hommes. Mais dorénavant ils devaient se départager. Siegfried s'éleva d'un bond majestueux qui le porta au contact d'Aiolos. Les échanges de coups commençèrent, les deux adversaires donnaient le meilleur d'eux meme, accumulant feintes et changement de vitesse, mais à ce niveau le Protecteur d'Athéna était un cran au dessus. Siegfried comprit que sa seule chance de porter un coup était de surprendre son adversaire. En plein assaut il se ramassa au sol, bras tendus vers l'exterieur, le bras d'Aiolos effleurant tout juste sa tete. Se redressant d'un bond, il put placer un élançé coup de genou dans les cottes de son adversaire (lv1). Ce dernier ralentit alors ses mouvements, jusqu'à se figer. Profitant de l'occasion, l'Asgardien recula de quelques enjambées, et concentra son energie dans ses bras.

Dragon Bravest Blizzard !


Une violente décharge d'energie, de vent et de froid fila alors des bras joints du guerrier blond et vint percuter le Chevalier Angélique qui en perdit l'équilibre et partit glisser dans l'herbe fraiche (lv3). Le combat serait encore long, Siegfried s'apprétait à attaquer de nouveau...

Hp 180 Cs 130
Revenir en haut Aller en bas
Aiolos
Chevalier d'Or du Sagittaire
avatar

Nombre de messages : 244
Niv : 05
Date d'inscription : 12/06/2005

MessageSujet: Re: Final. 1er tournoi: Siegfried VS Aiolos =====> Aiolos   Dim 28 Aoû à 11:02

A peine tomber à terre je me relevai quasi immédiatement, juste à temps pour esquiver un coup du Guerrier Divin, son pied s’écrasa avec fracas juste à l’endroit où j’étais étendu une seconde plutôt. Mon corps me tiraillait fortement mais à ce stade du combat il fallait savoir dépasser sa douleur, seule la volonté et la détermination comptait, on ne pouvait faiblir lors d’un duel pareil...
Pendant que Siegfried fendait le sol pour y créer un large cratère, j’en profitais pour m’éloigner de lui en constatant l’inefficacité du Sagittarius Fantasy. C’est bien le premier homme à avoir résisté à son fatal effet ! Sa résistance dépassait de loin mon imagination... néanmoins le protégé d’Alpha venait de commettre une monumental erreur, relâcher sa garde au début d’un combat s’avérait périlleux, surtout lorsque son adversaire était encore en pleine forme. Le moment était venu de frapper très fort !

Désormais à plusieurs dizaines de mètres de Siegfried, je m’arrêtai en douceur et commençai à concentrer ma cosmo énergie. Se retournant promptement, le Guerrier Divin fut très étonné du spectacle présent, les ailes de mon armure étaient fièrement dépliées, enrobées d’un spectral aura scintillant tel de l’or. Elles gagnaient en ampleur, en taille, en éclat... Le processus continua ainsi jusqu’à que deux immenses ailes immatérielles demeuraient dans mon dos. Sûr de ma puissance, j’adressai un petit sourire à mon adversaire qu’il me retourna pareillement, visiblement il était sûr de sa puissance lui aussi. J’aurai pu discuter pendant ce bref moment de calme mais je décidai de passer à l’action immédiatement... Chargeant sur le Guerrier Divin tel une comète, je lui porta une fulgurant coup d’épaule qu’il ne pu éviter, il le reçu de plein fouet et fut déstabilisé sous la collision (Niv1). A cet instant, j’en profitai pour le saisir par le col de son armure et l’emportai avec moi vers les cieux...
Nous nous envolâmes à toute allure en direction des nuages, que nous transperçâmes violemment pour en ressortir dans un ivoirin tourbillon vaporeux. Je retenais toujours Siegfried de Dubhe, demeurant à moitié assommé par mon coup d’épaule précédent, par le col de sa protection. Il n’allait pas tarder à recouvrer ses esprits, je me devais agir maintenant...
Ainsi le Guerrier Divin fut lancé loin devant moi pour amorcer une vertigineuse chute, cependant sa chute ne ferait pas sans mal. Les majestueuses ailes utopiques dans mon dos se mirent à s’enflammer, le cosmos leur donnant vie brûlait, faisant se détacher des milliers de plumes irréelles dorées. Ces dernières restèrent figées dans les airs à mes cotés, prêtent à recevoir mon ordre.

-"Plumes engendrées par ma vie... exauçaient ma volonté et pourfendaient mon ennemi..."

-"STAIRWAY TO HEAVEN !!!"


Des milliers de traits de lumières vinrent s’abattre sur le Guerrier d’Odin (Niv5), le fauchant frénétiquement, les plumes devenus des instruments de destructions frappaient sans répits l’Asgardien tombant tout droit vers le sol herbeux. Sa descente d'approximativement huit mille mètres avait dû lui paraître interminable, voire un véritable enfer... Tandis que mon formidable adversaire se faisait laminer par le Stairway to Heaven, j’observais son effroyable résultat car ce fut la première fois que je m’en servais, donc mes limites venaient être franchies grâce à ce Chevalier au corps invincible. Néanmoins je pense qu’il ressentirai cette fois-ci les conséquences de mon attaque...

Mes larges ailes faites de soleil disparurent quand la dernière plume s’en détacha, laissant place à celles forgées par les Dieux, celles éternellement fixées sur l’armure d’Or du Sagittaire. J’avoue avoir était pris d’une grande fatigue suite à ma puissante technique mais le coût en valait la chandelle. Trop essoufflé pour entreprendre une quelconque offensive, je décidai de rester par mis les cieux en me préparant à anticiper la future attaque de mon adversaire chutant à vive allure vers le verdoyant pâturages, qui de là où j’étais, n’était qu’un minuscule rectangle vert ceinturé des collines recouverte d’arbres.... (G)


155Hp
90Cs

_________________
Pour protéger ceux qu'on aime, on peut devenir infiniment puissant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfrie
Invité



MessageSujet: Re: Final. 1er tournoi: Siegfried VS Aiolos =====> Aiolos   Lun 29 Aoû à 2:54

Le Guerrier Divin ouvrit les yeux. Ne pas sombrer dans l'inconscience fut difficile, et reprendre son souffre pénible. L'attaque du Chevalier D'or, il n'en avait jamais vu de telle. Il la trouva admirablement pensée et executée, et d'une épouvantable puissance. Son corps le brulait de partout, et probablement que si Odin ne l'avait pas choisi comme Guerrier Divin d'Alpha il ne resterait plus rien de lui.

Mais la vie était loin d'avoir quitté son corps, et l'existence d'un homme aussi fort lui fit redouter plus encore le courroux des Dieux. Il ne faillirai pas, au nom d'Odin et de sa Princesse, il déploierait lui aussi toute sa puissance. Concentrant le cosmos de la plus petite parcelle de son etre, toute sa force se matérialisa alors en une aura nuageuse. A nouveau les vents se levèrent, tous convergeants autour du protégé de l'etoile de Dubhe. Les deux combattants étaient trop éloignés pour qu'un son leur parvienne, mais à l'attitude du Guerrier Aiolos comprit qu'il s'apprétait à lui rendre la monnaie de sa pièce. Ce dernier reconnut, tout haut qu'il était l'attaque qu'il venait de subir, mais s'étonna des mouvements du vent. Celui-çi devenait de plus en plus violent, et Aiolos peinait à demeurer stable. Il se rendit alors compte que ce déchainement aérien allait de paire avec le concentration de cosmos de Siegfried... Son cosmos ! En l'espace d'un instant il était devenu omniprésent, et toute cette energie affluait dans les deux bras de l'Asgardien, qui peinait à rester debout.

Le Protecteur d'Athéna réalisa que, si l'attaque serait la meme, l'impact qu'elle occasionerait serait tout autre. Il voulut quitter sa position, se rendre plus mobile, mais réalisa trop tard le piège dans lequel il avait été enfermé : Siegfried se tenait juste sous ses pieds, et les vents autour de lui tourbillonaient en un rempart hermétique qui s'élevaient encore bien au dessus d'Aiolos, un véritable cyclone statique. Et alors qu'il vit que le Guerrier Divin avait élevé son cosmos jusqu'àson paroxysme, il entreprit de se proteger du mieux qu'il put. Se couvrant sa tete, il ne put voir que lorsque Siegfried libéra l'énergie de ses bras, le vent désormais glacé fit corps avec le cosmos offensif, dans un déluge de puissance naturelle et cosmique.

Dragon Bravest Blizzard !

Dès lors Aiolos eut à subir la monumentale décharge d'energie qui le percuta d'en bas, et toute la force du cyclone qui se refermait sur lui, déchiquetant et foudroyant la moindre particule (lv5). Le souffle de la déflagration envelloppa le Chevalier D'or, mettant singulièrement à mal sa propre resistance et celle de son armure sacrée. Lorsque le vortex disparut, Aiolos avait été de coups en tout sens, et des secousses energetiques parcouraient encore son corps. Il tomba progressivement, son cosmos l'empechant de chuter complètement, mais son avancée rencontra trés vite la jambe de Siegfried qui le faucha energiquement, l'envoyant rebondir au sol (lv1). Siegfried tenta ensuite de reprendre son souffle et de faire le point sur la situation. Son adversaire n'avait pas commis la meme erreur que lui, assurément cela serait l'experience qui les départagerait.

Tu es assurément plus prudent que moi, O Aiolos, et cela te donne un avantage certain... Mais tant que mon cosmos brulera, je ne cesserai de t'attaquer !

Et alors qu'il finissait ses mots son adversaire esquissa un mouvement. Instantanément le Guerrier Divin se prépara à recevoir la contre-attaque... (G)

Hp 120 Cs 80
Revenir en haut Aller en bas
Aiolos
Chevalier d'Or du Sagittaire
avatar

Nombre de messages : 244
Niv : 05
Date d'inscription : 12/06/2005

MessageSujet: Re: Final. 1er tournoi: Siegfried VS Aiolos =====> Aiolos   Mar 30 Aoû à 5:32

Magnifique offensive... même perché dans les cieux il avait réussi à m’atteindre et pas qu’a moitié... tous mes membres et mes ligaments craquaient douloureusement. A ce stade j’ignorais si j’arriverai à le vaincre mais au fond je me contre fichais d’une victoire face à un homme aussi prodigieux... seul l’intensité du combat m’intéressait, l’ivresse de l’excitation, les limites de nos capacités... on pourrait parler d’honneur en faite.

Le Dragon Bravest Blizzard m’avait laissé quelques traces comme d’affreuses souffrances parcourant la totalité de mon corps. Sans ma divine protection, je serai grièvement blessé, c’est à n’en point douter vu les déchirures musculaires que subit ma chair. Une nouvelle fois je me redressai sur mes jambes, mon armure me parut bien plus lourde soudain... Est-ce un signe avant-coureur de fatigue précédent la fin du duel ? Je me devais de passer outre ce genres d’états, d’oublier ces sortes d’handicaps, c’est la raison me poussai à me ruer sur le serviteur d’Odin sur ses gardes...
Nous échangeâmes un nombres hallucinant de coups, tous plus rapide et violent les uns que les autres. Nos poings s’entrechoquèrent avec rage, nos gestes furent une parfaite précision, Siegfried parait touts mes assauts et moi les siens sans faiblir. Sa rapidité était calquée sur la mienne, ainsi il arrivait maintenant à se déplacer à la vitesse de la lumière ! Que faire ? Ma fiente du changement de rythme ne marcherait pas une seconde fois, c’était certain. Alors que faire pour nous départager ? Un miracle ? Non, une idée me vint...

Pendant que nous nous affrontions férocement, au point de faire gronder la terre sous nos pieds et de faire changer la direction du vent, je concentrai mon cosmos en mon poing petit à petit... Le protégé d’Alpha ne s’aperçu de rien jusqu’à l’instant propice où il entendit mon cri.

ATOMIC THUNDERBOLT !!

A cette distance il lui fut impossible et impensable d’éviter mon attaque, la fatidique colonne de lumière l’enroba pour l’asséner de millions de météores (Niv3). Bien qu’il protégea instinctivement ses points vitaux, une multitude de coups parvinrent à toucher son corps, il ne subit aucune blessure grave mais il du être bien secoué, d’ailleurs je me rappel l’avoir vu se faire sacrement repousser. Glissant sur une certaine distance, Siegfried demeurait toujours en garde, néanmoins il semblait aveuglé par mon étincelant assaut, en de telles circonstances il ne pu anticiper mon direct placé dans son ventre (Niv1). Son visage se crispa atrocement mais... le Guerrier Divin était toujours pied ! C’était incroyable ! Tout bonnement incroyable... Jamais je n’avais vu un combattant aussi tenace, à croire que sa peau fut en blindage forgé par Odin lui-même...
Par un court instant de calme, j’entrepris un dialogue tout en restant sur la défensive (G).

-"Sincèrement mon ami, ta résistance me sidère... Recevoir l’Atomic Thunderbolt à bout portant sans sourciller revient à accomplir un miracle. Serai-tu le favori des dieux ? Ou n’est-ce qu’une parfaite maîtrise des champs de bataille ?"


125Hp
60Cs

_________________
Pour protéger ceux qu'on aime, on peut devenir infiniment puissant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfrie
Invité



MessageSujet: Re: Final. 1er tournoi: Siegfried VS Aiolos =====> Aiolos   Mar 30 Aoû à 21:33

De l'electricité parcourait l'air, et le ciel s'était assombrit, Siegfried n'aurait pas pu dire si le combat avait débuté quelques minutes auparavant, ou quelques heures. Voyant qu'Aiolos marquait une pause, il fit de meme, et baissa sa garde. Dans son état il ne pouvait négliger quelques secondes de répit. Il pensa à la question d'Aiolos, et sa réponse les surprit tous deux.

Le Destin... Je n'ai jamais participé à des batailles de grande envergure, et le reconnaissance que m'a donné notre Seigneur Odin ne m'a pas rendu la vie plus facile. En vérité je pense etre né pour combattre.

Aiolos décela dans le protégé de l'etoile de Dubhe un profond fatalisme. Il aurait aimer lui adresser des paroles réconfortantes, mais l'heure n'était pas à cela. Il maintint sa garde, faisant signe qu'il était pret à tout.

L'Asgardien tourna finalement la tete vers le Grec, son poing se mit à briller.

Mais je n'ai aucun remord, car je sais pourquoi je me bat, et cette certitude me permet de tout accomplir !


Le Guerrier Divin s'avança, mais ne libéra pas la puissance contenue dans son poing. Au lieu de cela, il engagea à nouveau un corps à corps avec le Chevalier, et frappa de toutes ses forces dans la garde de son adversaire,en un large uppercut tourbillonant. Les pieds dorés de l'homme ailé s'enfonçèrent un peu plus dans le sol, dans sa position le Chevalier ne pouvait désserrer sa garde, il y perdrait trop. Alors Siegfried enchaina en martelant ses bras, du bas gauche, puis du droit, libérant cette fois çi l'energie retenue. Le Brunhilde Caresse le cribla d'impacts minuscules (lv2), et un long coup de pied latéral dans le torse eut raison de sa tenue, l'envoyant voler quelques mètres plus loin (lv1)

Sachant qu'il aurait encore besoin de ressources pour la suite, Siegfried accumula le cosmos autour de lui... (Cs +10)

Hp 100 Cs 70
Revenir en haut Aller en bas
Aiolos
Chevalier d'Or du Sagittaire
avatar

Nombre de messages : 244
Niv : 05
Date d'inscription : 12/06/2005

MessageSujet: Re: Final. 1er tournoi: Siegfried VS Aiolos =====> Aiolos   Jeu 1 Sep à 3:30

J’étais littéralement projeté dans les airs par le coup de pied orchestrer par Siegfried. Il ne faut pas perdre de temps à amortir ma chute, une contre attaque doit être effectuée maintenant ! En déployant mes ailes je réussis à me rééquilibrer au dessus du sol et à y rester figé, croisant mes bras sur mon torse je concentrai le peu de cosmos qu’il me restait enfin d’esquisser une attaque que je n’avait encore utilisé. Le Guerrier fut pris au dépourvu, lui qui pensait avoir le temps de restaurer légèrement son cosmos et se remettre en garde ensuite n’avait pas prévu un tel rétablissement de ma part....

-"Brûle source de ma vie, brûle cosmos et transperce tout !"

INFINITY BREAK !!!


De mes bras tendus jaillirent un torrent de flèches faites de lumières, il fut impossible de les estimer vu leur nombre démentiel et leurs mouvements dépassant l’imagination. Les traits tourbillonnèrent autour du protége d’Odin en l’heurtant sans relâche (Niv4), les pointes étincelantes de mon offensive se plantaient sur l’armure divine Scandinave, certaines arrivèrent même à la traverser. De vifs jets de sang giclèrent des plaies occasionnées par les flèches, Siegfried crispé sous la douleur saisissante commençait à fléchir. Lorsque les filets dorés s’interrompirent, mon adversaire demeurait à genoux contre le sol déchiré, il serrait ses dents et portait ses mains sur ses nombreuses blessures. La sauvagerie de mon attaque me déplait un peu, voir mon ami dans cet position m’attristai mais je savais au fond de moi que s’il m’avait ainsi blessé à son tour, il n’aurait pas perdu de temps en état d’âme.

-"Je ne peux me permettre d’être apitoyé mon ami, comprend mon geste !"

Les brins herbes se couchèrent sous l’onde de choc de mon coup, mon tibia encastrer dans son visage (niv1). Son casque s’envola à plusieurs mètres et lui tomba en arrière, affalé sur le tapis verdoyant du pâturage. Le voyant ainsi couché au milieu de son propre sang, mes pensées vaguèrent vers ses paroles précédente et je ne pu m’empêcher d’y répondre.

-"Tes paroles me sont limpides, Siegfried de Dubhe. Moi aussi je ne regrette rien quand je combats pour accomplir l’idéal souhaité par ma Déesse mais je ne bats pas seulement pour cette raison... Vois-tu, la destinée est à mes yeux une illusion inventée par les Dieux afin de dominer les mortels. Tout homme est libre de son destin, de ses choix... Lorsque j’ai périt en sauvant ma Déesse, j’ai contourné ma sois disante destinée, car normalement mon rôle était d’obéir aveuglement au Grand Pope. Cependant personne ne m’a dicté mes actes ou mes agissements, j’ai choisi de m’opposer à mes amis, à mon devoir, à mon honneur... de tout perdre pour mon idéal. C'est-à-dire la liberté de vivre sans être enchaîné au destin soumis par les Dieux, de préserver le libre arbitre de mon espèce, l’être humain...
A présent, montre moi ta détermination à dépasser tes capacités, éveil ton potentiel endormi. Je me tiens prêt à te recevoir, prêt à admirer ta combativité."
(G)


110Hp
20Cs

_________________
Pour protéger ceux qu'on aime, on peut devenir infiniment puissant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfrie
Invité



MessageSujet: Re: Final. 1er tournoi: Siegfried VS Aiolos =====> Aiolos   Sam 3 Sep à 2:03

En plus de son armure divine, le Chevalier d'Or du Sagittaire avait entamé les convictions de Siegfried. Ses jambes le relevèrent à nouveau. Mais chaque attaque de son adversaire le ramenait un peu plus à tous les défauts de sa technique, qui pourtant ne faillissait pas souvent. Son temperament fougueux l'avait incité à négliger la stratégie à long terme, et il s'en mordrait les doigts. Mais plus tard, plus tard... Avant de tomber, il frapperait le Chevalier de toutes ses forces, et celui-çi se rappellerait toujours des coups du Guerriers Divins.

Prépares toi Chevalier ! Je frapperai sans discontinuer, jusqu'à ce que tu me terrasses ! Si jamais je n'oublierais mes principes, je sais au fond de moi que mon dieu ne m'oubliera jamais. C'est pour moi meme que je combat aujourd'hui, Odin, donne moi ta force, et demain je me battrais en ton nom !

L'air s'agita autour de Siegfried, et alors qu'il parlait l'extremité de sa main étincelait. Il savait que son Dieu s'exprimerait par son bras, et il se rendrait à son jugement. Presque machinalement, il abattit son bras de la justice en direction du Chevalier d'Or, protecteur d'Athéna.

Odin Sword !




Un rayon de lumière encercla ce dernier, et l'air sembla se soulever tout autour de lui. L'attaque du Guerrier d'Odin se traduisit par une explosion à l'interieur du cercle (lv3 imparable), comme si le cosmos de Siegfried envahissait soudainement les défenses d'Aiolos. Celui-çi se retrouva projetté en l'air, perdant presque conscience, il ne put empecher le natif d'Asgard de saisir sa jambe et de le projetter à terre (lv1). Sitot retombé au sol, le grand blond accumula tout le cosmos qui lui restait en lui, se préparant pour le dernier assaut... (Cs +10)

Hp 50 Cs 50
Revenir en haut Aller en bas
Aiolos
Chevalier d'Or du Sagittaire
avatar

Nombre de messages : 244
Niv : 05
Date d'inscription : 12/06/2005

MessageSujet: Re: Final. 1er tournoi: Siegfried VS Aiolos =====> Aiolos   Mer 7 Sep à 4:42

Une... Une attaque transperçant mes défenses ? Je n’en attendais pas moins de sa part. Les retombées de son Odin Sword ne vont tarder à faire effet... Si d’extérieur mon aspect semble presque intact, mon corps commence déjà à me brûler de l’intérieur et je ressens de multiples hémorragies sous ma protection, mon sang s’écoule... Le temps m’est compté, il me faut vite réagir et puiser dans mes dernières ressources. Je n’avais plus le choix, seul le Cosmos Flaring pouvait me sortir de se mauvais pas.

Pour la quatrième fois je me relevai avec supplice, mais cette fois d’un tapis de cendres, l’attaque de Siegfried avait vigoureusement meurtri le pâturage, en son centre demeurait un vaste cercle noir crachant une épaisse fumée grisâtre.
Je rappelle avoir vacillé à plusieurs reprises avant de retrouver mon équilibre, mon esprit était brumeux car il me fallu bien une quarantaine de secondes pour apercevoir le protégé d’Odin qui resplendissait d’un cosmos cristallin. Son pouvoir se régénérait à vu d’œil mais les stigmates parsemées sur son corps dénonçait sa faiblesse physique... Comment faisions nous pour être encore debout ? La moindre de nos attaques aurait terrassés des hordes de chevaliers noirs sans efforts, alors que nous, chevaliers de haut rang étions toujours en vie, pratiquement exténué certes, mais toujours debout prêt à répondre aux offensives de l’autre.

Alors que mes pensées divaguaient sur notre bravoure mutuelle, mon cosmos se mit à brûler comme rarement, émettant une ample aura de couleur dorée. La terre carbonisée reprit vie au contact de mon pouvoir, l’herbe repoussait miraculeusement et regagnait sa robe verdoyante. Des fleurs ressuscitèrent elles aussi, éclosant les unes après les autres tel un explosion de teintes allant du rouge au blanc sans oublier du jaune et du violet... Mon pouvoir guérisseur était un don des Dieux que seules quelques personnes maîtrisent, néanmoins son utilisation demeurait à double tranchant, car en l’absence d’un parfait contrôle c’est la mort assurée...
Mon besoin de cosmo énergie m’affaiblissait à petit feu, ma vitalité s’en allait rejoindre l’aura dorée. Puisse accumuler suffisamment de Cosmos pour lancer mon ultime attaque, c’était à cela que je pensais pendant que Siegfried me regardait, subjugué devant mon miracle. Il aurait pu m’assaillir à tout moment mais c’était avant tout un homme d’honneur, en aucun cas il n’agirait en fourbe.
Ainsi le Guerrier d’Odin attendit que je me remette en garde (G), il avait attendu par respect du magnifique spectacle que je venais de lui offrir. La possibilité de cicatriser l’atome, de ressusciter ce qui semblait avoir disparu à jamais....


45Hp
50Cs

(Cosmos Flaring : -30Hp/+30Cs)

_________________
Pour protéger ceux qu'on aime, on peut devenir infiniment puissant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Siegfrie
Invité



MessageSujet: Re: Final. 1er tournoi: Siegfried VS Aiolos =====> Aiolos   Ven 9 Sep à 23:19

Sitot que le Chevalier du Sagittaire rouvrit les yeux, un coup de pied de Siegfried (lv1) le fit reculer, mais l'Asgardien ne le pourchassa pas. Il le regarda intensément.

En plus d'etre un combattant inflexible, tu es en plus un stratège hors pair, ta technique est effrayante d'efficacité, te voici à nouveau vibrant d'energie...

Il scruta le sol en quete d'une solution. Il n'y en avait pas. L'attitude de son adversaire était révélatrice.

Je n'ai pas les armes pour te battre aujourd'hui, je le réalise. Mais je m'entrainerai, et notre prochain combat ne verra pas un déroulement similaire.

Le Guerrier d'Alpha ne put retenir un sourire, tout comme son adversaire. Les deux souhaitaient déja remettre cela.

Toutefois, je te promet que je donnerai tout mon possible pour que cette ultime attaque ait des repercussions durables dans tout ton etre. Je ne tiens pas à ce que tu m'oublies de sitot.


Une pointe d'amertume se lisait aisément sur le visage de Siegfried. Etre oublié était la pire chose qui pouvait arriver à un Guerrier, patriote de surcroit. Il voulait tenir sa parole, il donnerait le meilleur de lui meme. Il entreprit de bruler tout le cosmos qui lui restait, quite à mettre sa vie en danger. Au fond de lui il préferait tomber dans l'inconscience plutot que de regarder la défaite en face, mais son adversaire ne méritait pas cela.

Ainsi, toute la puissance de Siegfried de Dubhe se concentra dans ses deux bras. Comme un instant plus tot, des vents violents se levèrent et convergèrent vers lui. Ses deux avant-bras vibraient littéralement, et bientot toute l'energie restante de Siegfried y fut réunie.

Encore une fois, reçois le souffle divin du dragon bicéphale Fanfnir, reçois sa haine et sa jalousie, tout comme mon respect et mon amitié.

Dragon...

Les bras du Guerrier se croisèrent, déchainant davantage les vents alentours et son cosmos offensif. Des arbres étaient arrachés non loin.

... Bravest...


Ses bras s'abattirent, et l'air se figea.

...Blizzard !


A cet instant, la vie meme du Guerrier Divin d'Alpha frappa le Chevalier d'Or de plein fouet (Lv5), un vent frigorifique et surnaturel se mella à une décharge d'energie faramineuse, qui arracha en partie l'armure dAiolos.

Le guerrier blond observa quelques instants la masse de cosmos concentrée autout d'Aiolos. Elle lui parut inhumaine. Il tomba genoux à terre, sa propre protection avait souffert. Il lutta, durant des secondes qui parurent des heures, pour ne pas fermer les yeux. Quelques secondes, ou quelques heures plus tard, la silhouette d'Aiolos lui apparut...

Hp 50 Cs 0
Revenir en haut Aller en bas
Aiolos
Chevalier d'Or du Sagittaire
avatar

Nombre de messages : 244
Niv : 05
Date d'inscription : 12/06/2005

MessageSujet: Re: Final. 1er tournoi: Siegfried VS Aiolos =====> Aiolos   Lun 12 Sep à 0:07

Debout, une main sur mon épaule lacérée, laquel démunie de protection. La tornade de Siegfried avait arraché toute la partie droite de mon armure au niveau du buste, une de mes ailes s’en était allée aussi....
De fins ruisseaux de sang s’écoulaient sans interruption des mes innombrables blessures, ces incessantes perte d’hémoglobine affaiblissaient mes sens, ils se dérobaient à petit feu. Ma vision s’obscurcissait à chaque seconde, mon ouie suivait le même chemin que ma vue et maintenant j’étais incapable de ressentir la caresse du vent sur peau. Plus aucun mots de pouvaient sortir de ma bouche.
Mon échéance était inexorable, d’ici une poignée de minutes je sombrerais dans le néant, peut être pas dans la mort mais dans l’inconscience pendant fort longtemps. Et pourtant mon moral demeurait d’acier... Pourquoi ? Parce que j’avais réussi à tenir tête à un être de légende en dépassant mes propres limites, en me surpassant contre toutes mes attentes les plus sincères.


Lui, semblait au bord de l’évanouissement malgré était encore debout, combattant contre l’abandon. Les plupart de ses plaies ne cessaient de déverser de long flux rougeâtre, ses sens devaient aussi commençaient à disparaître, son immobilité le trahissait. Un chevalier en pleine possession de ses moyens m’aurait achevé sur le champ mais cela lui était impossible sur l’instant, sa Cosmo-énergie demeurait à peine perceptible... Cependant rien n’empêchait sa volonté et sa fierté d’être ébranlées, il resterait debout jusqu’à la fin en faisant honneur à Odin, à lui-même ainsi qu’à moi....

Voila tel que nous étions avant le dernier acte de ce duel.

Les paroles du protégé d’Alpha résonnaient encore dans ma mémoire ; "Toutefois, je te promet que je donnerai tout mon possible pour que cette ultime attaque ait des répercussions durables dans tout ton être. Je ne tiens pas à ce que tu m'oublies de sitôt". Ne pouvant parler ou m’exprimer verbalement, ce fut par mon Cosmos que je lui répondis. Celui se mit à brûler soudainement comme jamais, frôlant le paroxysme. Mon armure se mit à briller de mille feux révélant une lueur proche de celle du soleil, mes cheveux dansaient sous l’agitation de ma puissance, mes muscles se durcirent et me donnèrent la force de tendre mes bras vers le ciel. Telles deux étoiles filante, mon fidèle arc et l’une de mes infinie flèches vinrent heurter les deux paumes de mes mains. Sans hâte ni précipitation, j’encochai la flèche sur la corde de mon arme pour ensuite la pointer droit sur mon adversaire. Siegfried n’avait plus aucune chance, seul les dieux pouvaient réussir au prix d’un grand effort à dévier cette attaque...
Toute l’énergie accumulée autour de moi fut aspirée dans la pointe de mon trait d’or, formant une importante sphère lumineuse. La quasi-totalité de ma vie gisait dans cette flèche prête à être tirée.

Personne ne pu raconter ce qu’il suivit, ni Siegfried ni moi. Lorsque mon attaque fut enfin lancée le monde devint blanc à nos yeux, en revanche je rappelai la violence de l’onde de choc mais après ce fut le trou noir... Combien de temps c’était-il passé entre le moment où le coup parti et le moment où je recouvris les yeux ?
A ma grande stupéfaction le Guerrier Divin était resté debout, inerte mais debout. Il demeurait dans une position défensive inébranlable, ses jambes fléchies occasionnant un parfait appuient, ses bras croisés devant son visage tel une muraille. Hélas son Cosmos n’émettait rien, pas même la moindre étincelle. Quant à moi, j’étais allongé dans l’herbe fraîche au beau milieu du pâturage, le sourire aux lèvres entrain de savourer ma difficile victoire sur l’homme le plus fort des Légendes Scandinave. Faites qu’Odin ne m’en portera pas préjudice...


15Hp
00Cs

_________________
Pour protéger ceux qu'on aime, on peut devenir infiniment puissant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Final. 1er tournoi: Siegfried VS Aiolos =====> Aiolos   

Revenir en haut Aller en bas
 
Final. 1er tournoi: Siegfried VS Aiolos =====> Aiolos
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tableau du tournoi [ Finale ]
» [SPOIL] Tournoi de Lavanville
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010
» Liste pour tournoi 1500pts avec resctriction
» Tournoi CE le 21 Novembre 2009 à Rôle Games Marseille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Duels :: Le Coliseum :: 1er tournoi-
Sauter vers: